10 Façons de Monétiser un Média en Ligne


Le bulletin d’information mensuel sur l’actualité des médias en ligne, du content commerce et du marketing à la performance : cliquez ici pour vous abonner.


Le nerf de la guerre ! La monétisation des médias en ligne se réinvente à travers des solutions qui permettent aux éditeurs de contenu de développer leurs revenus, sans pour autant compromettre leur intégrité éditoriale.

Voici 10 façons de monétiser une audience en ligne.

1 – Utiliser l’affiliation

C’est ma méthode préférée pour monétiser le trafic d’Homelisty.com. L’affiliation, ou le marketing à la performance, offre une manière native et simple de monétiser un site. Il suffit de parler de produits ou de services que vous recommandez à votre audience, et de faire un lien vers la fiche produit pour accompagner le lecteur jusqu’à la transaction. L’affiliation et le content commerce vont main dans la main. Les médias en ligne qui publient du content commerce et monétisent via l’affiliation offrent aux visiteurs du contenu qui informe, éduque et connecte aux meilleures ressources.

2 – Afficher du display

La manière la plus évidente de monétisation d’une audience en ligne. Il suffit de s’inscrire à une régie publicitaire, comme Adsense par exemple, et d’afficher des bannières sur son site. Certaines solutions comme Ezoic permettent aux éditeurs de contenu d’optimiser leurs revenus en testant différents formats publicitaires et emplacements de manière automatique.

3 – Vendre en direct

Vous connaissez parfaitement votre audience ? Cette méthode de monétisation consiste tout simplement à répondre aux besoins de votre lectorat en leur proposant des produits ou des services adaptés. Je pense que l’on va voir de plus en plus de médias en ligne développer cette méthode de monétisation. Surtout avec l’émergence des DTC et DNVB. Les solutions comme Shopify permettent à n’importe qui de vendre des produits en ligne.

Le site Food52.com reste pour moi le meilleur exemple du moment. Les fondatrices ont d’abord développé une audience fidèle à travers du contenu pour ensuite questionner les visiteurs sur leurs besoins. Le résultat ? Une ligne de produits imaginés et créés par Food52, selon les besoins de ses visiteurs.

Le site Food52.com développe des produits en interne, pour les vendre directement sur leur site
Le site Food52.com développe des produits en interne, pour les vendre directement sur leur site

Le média en ligne propose un shop en ligne, qui comprend des produits créés par Food52 mais également des articles d’autres fabricants. L’éditeur peut ensuite facilement insérer des recommandations de produits qui sont pertinentes selon le contenu.

Le média en ligne food52.com monétise son contenu en insérant des recommandations de produits pertinentes dans ses articles
Le média en ligne food52.com monétise son contenu en insérant des recommandations de produits pertinentes dans ses articles

4 – Mettre en place du e-commerce embarqué

Une alternative à l’affiliation qui se développe de plus en plus, notamment grâce aux solutions techniques comme Tipser ou Bonsai. Le e-commerce embarqué permet aux publishers de proposer du content commerce à leur audience, sans pour autant les rediriger vers un site externe. La transaction s’effectue directement sur le site de l’éditeur.

Voici un exemple d’intégration de la solution Tipser sur le site allemand InStyle.de.

Un exemple de e-commerce embarqué avec la solution Tipser sur le site InStyle.de
Un exemple de e-commerce embarqué avec la solution Tipser sur le site InStyle.de

Les recommandations de produits ne redirigent pas vers un site e-commerce tiers, mais vers une page de checkout interne directement sur le site du média instyle.de

La transaction s’effectue directement sur le site de l’éditeur

5 – Proposer un abonnement / paywall

L’abonnement permet à l’éditeur de proposer du contenu exclusif, moyennant une inscription payante. Un bon exemple est le site positivr.fr, qui propose différentes options d’abonnement pour ses lecteurs.

Le paywall est un système similaire, majoritairement utilisé par les sites de presse. Il peut prendre différentes formes. Le lecteur a généralement accès à un nombre limité d’articles, s’il souhaite en consulter davantage, il doit payer un abonnement pour accéder au contenu.

Un exemple de paywall sur le site Le Figaro
Un exemple de paywall sur le site Le Figaro

Dans cet exemple du site Le Figaro, une partie seulement de l’article est accessible. Pour avoir accès au contenu complet, il faut s’abonner.

Les différentes options d'abonnement numérique Le Figaro
Un exemple de paywall sur le site Le Figaro

6 – Mettre en place des partenariats

On parle ici d’opérations partenaires comme des articles sponsorisés. Les partenariats permettent de mettre en avant des marques, des produits ou des services à travers des opérations dédiées. De plus en plus de médias en ligne ont désormais des agences internes pour la gestion de ces partenariats. L’objectif est d’accompagner le client de A à Z, du brief à la publication en live. C’est ce que nous proposons via notre Studio Homelisty pour des opérations avec des partenaires comme MADE.COM par exemple.

Un exemple d'article partenaire sur Homelisty.com pour l'annonceur MADE.COM
Un exemple d’article partenaire sur Homelisty.com pour l’annonceur MADE.COM

7 – Organiser des événements

Ce n’est plus vraiment d’actualité à l’heure de la crise sanitaire, mais certains éditeurs avaient misé gros sur les événements pour diversifier leurs sources de revenus. Le site apartmenttherapy.com par exemple, avait prévu d’organiser l’événement Small/Cool Experiences. Le confinement a poussé le média en ligne à s’adapter en proposant cet événement… en ligne !

8 – Vendre des liens

Un business qui peut rapporter gros. Certains annonceurs sont prêts à payer beaucoup d’argent pour obtenir des liens SEO qui viennent de sites de qualité. Les deals peuvent se faire en direct, via des agences de SEO ou bien par le biais de plateformes comme GetFluence.com qui mettent en relation des éditeurs et des annonceurs.

9 – Proposer des formations

Les formations et les coachs ne se limitent plus au monde du développement personnel ! Imaginons un média en ligne dans le domaine de la photographie. L’audience est probablement intéressée par des tests et des avis de produits, mais également par des tutos pour améliorer leur technique. L’éditeur de contenu thématique peut certainement proposer des formations qui vont dans ce sens.

10 – Revendre son site !

Certains sont spécialisés dans ces opérations de flipping. On achète un site avec du potentiel, on le boost et on le revend. D’autres groupes médias en ligne comme dotdash.com ont une autre approche. Ils achètent des sites qui ont déjà de grosses audiences dans la logique de les optimiser en interne pour dévoiler le potentiel de monétisation. Quoi qu’il en soit, il y a de belles opportunités de revente si votre site attire une audience qualifiée et ciblée.

Toujours penser à son audience avant de monétiser

Quelle que soit la méthode de monétisation que vous choisissez (certainement un mix de plusieurs solutions), il est toujours préférable de commencer par penser à votre audience. Vos lecteurs sont à la recherche d’inspiration, d’informations techniques, de divertissement ou de recommandations shopping ? Cette réflexion peut déjà vous aiguiller pour choisir une méthode de monétisation plutôt qu’une autre. Il est également préférable de mettre en place des tests pour voir comment répond votre lectorat. L’audience vient toujours en premier, plus vous avez de lecteurs et plus vous connaissez leurs habitudes et besoins, plus vous serez en mesure de leur proposer une expérience qualitative, tout en monétisant votre trafic.

Tags: No tags

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *